Visiter le désert du Sahara avec Mouhou Tours
Afrique, Destinations, Maroc

Visiter le désert du Sahara avec Mouhou Tours

Pour créer du verre, on doit combiner trois ingrédients principaux : le sable, la soude et le calcaire. Il faut ensuite chauffer le tout à plus de 1500 degrés Celcius pour que le mélange fonde et crée la précieuse matière.

Ça doit être à peu près la température ressentie dans le désert du Sahara en juillet.

Lors de ces mois d’été où il fait plus de 50 degrés Celsius, ce sont surtout des locaux qui viennent faire des bains de soleil dans les camps berbères. Paraîtrait-il que les bains de soleil soignent l’arthrite et les rhumatismes. Vous en sortirez peut-être avec le cancer, mais au moins vous n’aurez pas mal aux articulations.

Je vous conseille plutôt de visiter le désert du Sahara au printemps ou en automne, mais d’abord il faut s’y rendre… et le Maroc est plus grand que vous le croyez. C’est pourquoi j’ai fait affaire avec la compagnie Mouhou Tours pour me guider dans ce pays surprenant.

Visiter le désert du Sahara est un incontournable d'un voyage au Maroc. À découvrir dans cet article : comment s'y rendre entre Marrakech et Fèz, quoi voir sur la route, où dormir et quoi apporter pour dormir dans un camp berbère. J'ai réserver avec la compagnie Mouhou Tours, et voici mes impressions. #Maroc #Sahara

Jour 1 – De Marrakech à la vallée du Dadès

Sitôt sortie de Marrakech, une partie de mes préjugés sur le Maroc sont tombés. Je croyais ce pays une étendue de sable infini comme un long tapis beige. Les montagnes de l’Atlas m’auront contredit.

Les couleurs s’étendent en strates : le noir du béton de la route, le vert des monts et de leurs forêts, le gris des hautes montagnes et le blanc de la neige à leurs sommets.

Haut Atlas - Montagnes au Maroc

Route à travers les montagnes du Haut Atlas au Maroc

Routes sinueuses dans la Vallée du Dadès au Maroc

Après 3 heures assises derrières le 4 x 4 conduit par Sayid, les routes sinueuses de la vallée du Dadès auront eu raison de moi. Avec un mal des transports récurant, j’ai toujours dit que j’étais la pire des voyageuses… Si vous avez le même problème, n’oubliez pas de prévoir le coup !

Le clou de cette journée est la visite de la kasbah Aït-Ben-Haddou. Cette ville fortifiée typique d’Afrique du Nord a servi de plateau de tournage à des dizaines de films et séries : La Momie (1999), Gladiateur (2000), Games of Thrones (2013) et le classique Jésus de Nazareth (1977).

Aujourd’hui, les habitants jouent plutôt leurs rôles de marchands auprès des touristes qui s’arrêtent dans la ville. Foulards du bleu berbère, tuniques, bijoux, babioles et tapis, toujours ces tapis, sont étendus du plancher au plafond des boutiques dont les marchandises débordent dans les rues.

Aït-Ben-Haddou est maintenant un centre d’achat déguisé en site de l’UNESCO, mais ça ne lui enlève en rien son côté photogénique.

Visite de la kasbah Aït-Ben-Haddou, où plusieurs films ont été tournés.

Rue commerçante dans la kasbah Aït-Ben-Haddou.

Jour 2 – Les gorges de Toudra et le désert du Sahara

Le deuxième jour, la fébrilité était palpable. C’était ce soir-là que nous passerions la nuit dans le désert du Sahara.

Mais d’abord, on s’est arrêté pour visiter les gorges de Toudra. Plus grand canyon du Maroc, les gorges de Toudra sont fréquentées par les grimpeurs de partout dans le monde. J’ai trouvé que les parois de 300 mètres de hauteur avaient des airs de famille avec le Wadi Mujib de Jordanie.

Toutefois, la rivière qui les traverse est beaucoup plus calme et on n’y pratique pas le canyoning. Si le cœur vous en dit, vous pourrez quand même marcher dans l’eau fraîche le temps de prendre une photo.

Road trip au Maroc - Découverte du canyon des Gorges de Toudra

Randonnée dans les gorges de Toudra au Maroc

Parlant d’eau fraîche, je ne sais pas à quel point c’est le cas de l’eau est qui puisée dans le désert. La visite des puits installés sur des buttes de sable m’a surprise. Je ne savais pas du tout qu’on pouvait trouver de l’eau directement en creusant dans le sable.

Arrivés à Merzouga, on nous a accueillis avec un thé sucré à la menthe comme c’est la coutume. Vous n’irez pas bien loin au Maroc sans vous faire offrir un de ces thés ! Considéré comme une boisson rafraîchissante même si c’est un thé chaud, vous le trouverez surtout en été.

En attendant que les chameaux soient prêts et que le soleil se couche et fasse baisser la température ambiante, j’étais surexcitée.

Rien ne me dépayse plus que le désert. Dans les dunes, loin de la civilisation, je me sens vivante et tellement libre.

Thé à la menthe, typique de l'accueil marocain

Pause dans un hôtel de Merzouga avant de poursuite dans le désert du Sahara

Une nuit dans un camp berbère dans le désert du Sahara

C’est toujours surprenant à quel point c’est haut, un chameau. (Chameau ou dromadaire ? …je n’arriverai jamais à m’en rappeler…) J’avais déjà fait une courte randonnée à dos de chameau, mais celle-ci a duré plus d’une heure. Nous nous sommes enfoncés dans les dunes jusqu’à ce que Merzouga disparaisse avalée par le sable.

De petits scarabées noirs formaient des dessins en se déplaçant et leurs traces s’entremêlaient aux vagues laissées par le vent. Tout sera effacé en une longue page blanche peu de temps après.

Le désert ne supporte pas l’art de rue bien longtemps !

Si je n’avais à retenir qu’une chose de mon périple dans le Sahara, ce serait les changements de couleur du sable. Jaune, orange, rose, mauve ! Chaque heure le paysage se transformait. J’en ai presque eu les larmes aux yeux tellement c’était beau.

Convoi de chameaux dans le désert du Sahara au Maroc

Dunes de sable dans le désert du Sahara

Coucher de soleil dans le désert du Sahara

Une fois la nuit tombée, je n’ai pas eu droit au même spectacle d’étoiles et de voie lactée auquel j’avais pu assister dans le Wadi Rum. C’est ma faute, j’ai choisi une nuit de pleine lune. Si brillante, elle a éclipsé tout le reste.

Tant pis ! Les chants berbères autour du feu et le repas digne d’un roi m’ont apporté tout le divertissement dont j’avais besoin.

Comme je faisais un partenariat avec Mouhou Tours, ils m’ont fait la surprise de m’upgrader dans une tente de luxe. Du glamping à la mode berbère !

Imaginez : un vrai lit confortable dans une tente couverte de tissus aux motifs berbères, des draps chauds, le silence le plus complet. J’aurais pu dormir toute ma vie si ça n’avait été du réveil matin pour voir le lever de soleil sur les dunes.

Où dormir dans un campement dans le désert du Sahara

Chambre de luxe dans un campement berbère dans le Sahara

Jour 3 – Départ vers Fès

Toute une journée de route nous attendait pour rentrer à Fès. Les paysages se sont succédés entre forêts de pins et montagnes, mais mon cœur était encore dans le désert.

Je vous préviens, après le calme du Sahara, l’arrivée à Fès est chaotique ! Près de la porte bleue, les touristes sont nombreux. Les arnaqueurs aussi…mais c’est une autre histoire.

Assise à une terrasse de la médina de Fès, je pense aux grains de sable qu’il a fallu transformer pour créer la tasse dans laquelle je bois mon thé à la menthe.

Définitivement, le désert n’a jamais fini de me surprendre.

Guide de la compagnie Mouhou Tour préparant les chameaux

Infos pratiques

Pour réaliser ce circuit de trois jours, j’ai fait affaire avec la compagnie Mouhou Tours.

Pour en savoir plus sur le Maroc:

Transport

Le transport est inclus entre Marrakech et Fez, avec tous les arrêts en route mentionnés dans l’article. Le 4 x 4 était récent, en parfaite condition et très confortable.

On vous prend en charge à votre hôtel ou Riad de Marrakech et on vous dépose à la fin à la porte bleue de Fès, où vous devrez rejoindre votre hébergement par vous-mêmes. Pensez à avoir le numéro de téléphone de votre hôtel et une carte de la ville.

Hébergement

Deux nuitées sont comprises dans le tour. Nous avons passé la première dans le Riad des vieilles charrues, qui se trouve dans la vallée du Dadès. Les hôtes sont accueillants et les repas servis sur place sont de bonnes qualités.

La seconde nuit a été passée dans le campement berbère dans le désert du Sahara.

Repas

Les petits déjeuners et les soupers sont compris dans le tour. Il vous restera à payer vos lunchs. Les prix pratiqués dans les restaurants où on vous amènera sont honnêtes.

Habillement

C’est bien connu, les changements de températures peuvent être drastiques dans le désert. Pensez à apporter des pantalons et un chandail chaud pour les soirées. Les femmes ne ont pas obligées de porter le voile au Maroc. Je vous conseille quand même d’en avoir un avec vous, homme ou femme, pour vous protéger du soleil.

Je déconseille fortement de visiter le désert du Sahara en été, où les températures peuvent atteindre 50 degrés Celsius.


Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Mouhou Tours. Les opinions demeurent les miennes et ils n’ont pas eu droit de regard sur mes commentaires.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Commenter