Amériques, Destinations, Nicaragua

Itinéraire pour un voyage de 12 jours au Nicaragua

Je crois que le Nicaragua est une destination idéale pour ceux qui rêvent de chaleur, de volcans et de plages, mais qui ne disposent pas de beaucoup de temps de vacances. Je suis tombée en amour avec ce pays d’Amérique centrale et j’aurais pu y passer plusieurs mois si je m’étais écoutée.

Voici donc un itinéraire facile à suivre qui ne comporte pas beaucoup de transport et qui permet de découvrir l’essentiel du Nicaragua en 12 jours.

Jour 1 – Montréal à Léon

Plusieurs compagnies aériennes américaines assurent la liaison entre Montréal et Managua, la capitale du Nicaragua. Il vous faudra faire une escale, mais le trajet s’effectue quand même dans une durée de 8 heures à 15 heures.

Mon moteur de recherche préféré pour trouves des vols pas chers: Skyscanner

Pour ma part, j’ai voyagé avec American Airlines et fait une courte escale à Miami.

Une fois arrivé à l’aéroport de Managua, traversez la rue et vous apercevrez des minivans blanches: ce sont des collectivos. Ces transports locaux permettent de rejoindre rapidement les différentes villes du pays. Plus chers que les autobus, ils sont aussi beaucoup plus efficaces et confortables. À vous de voir.

Le trajet jusqu’à Léon m’a coûté environ 10$US, mais je n’ai pas négociée, car j’étais trop fatiguée après mes vols de nuit. Vous pourrez sûrement avoir moins cher si vous vous donnez la peine.

Pour cette première journée, prenez le temps de vous poser et de marcher dans les rues de Léon. C’est ce que j’ai fait afin de prendre le pouls du Nicaragua.

Quoi faire à Léon?

  • Visiter la Cathédrale de Asuncion et son toît blanc
  • Flâner dans la ville
  • Visiter le Musée de la révolution
  • Prendre le pouls de la vie locale devant l’Église La Merced
  • Photographier l’Église de la Recoleccion et ses murs jaune famboyant ou l’Église du Calvaire

Pour d’autres idées: Léon, sentier révolutionnaire

Où dormir à Léon?

Si toutes les auberges étaient comme le Lazybones, la vie de backpackers serait tellement agréable! L’endroit est propre, calme et bien situé; le personnel est sympathique; il y a une bonne quantité de hamacs et une piscine! Oui, oui! Je répète: il y a une piscine!

Après le transport de Montréal à Léon, cette piscine offre une plus grande bénédiction que toutes les églises de Léon c’est moi qui vous le dit!

Parque centrale de la ville de Léon, au nord du Nicaragua

Cathédrale de Léon au Nicaragua, reconnue pour son toit blanc immaculé

Vue panoramique de la ville de Léon au Nicaragua

Jour 2 – Léon et la descente d’un volcan en luge

La véritable raison pour laquelle je tenais à aller à Léon, c’est pour pratiquer l’activité la plus déjantée du Nicaragua: la descente d’un volcan en luge.

À environ une heure de Léon, le volcan Cerro Negro est l’endroit où les casse-cous et les aventuriers se donnent rendez-vous. Vous devrez faire affaire avec une compagnie pour pratiquer cette activité. Celle-ci vous fournira le transport, l’équipement de protection, la luge, le guide et une collation pour environ 30$US.

Pour en savoir plus : Léon – Faire de la luge sur un volcan!

Sommet du volcan Cerro Negro, avant la descente en luge

Jour 3 – De Granada à Léon

J’ai choisi de voyager par shuttle touristique pour me rendre de Léon à Granada, principalement par paresse et parce que j’avais besoin de vraies vacances. Ça m’a coûté environ 9$US.

Vous pourriez facilement économiser en utilisant les bus locaux qui sont généralement à l’heure et plutôt efficaces. Comptez environ 2h30-3h entre ces deux villes.

Une fois à Granada, vous aurez une demi-journée pour explorer la ville colorée. J’en ai profité pour faire un photoshoot des bâtiments aux couleurs vives ou pastel. C’est de loin l’une des villes les plus arc-en-ciel que j’aie visitées.

Pour en savoir plus : Mission arc-en-ciel à Granada

Quoi faire à Granada?

  • Se balader dans les rues aux bâtiments colorés
  • Profiter du Parque centrale pour observer la vie locale
  • Goûter au vigoron, un plat local de choux et de couène de porc
  • Photographier la Cathédrale de Granada
  • Profiter des terasses et de la gastronomie sur la Calle La Calzada

Où dormir à Granada?

J’ai dormi à l’auberge Las Mochilas, située tout près du parc central. Je recommande vivement! C’est une auberge avec une ambiance relaxe, qui vous permettra de vous reposer. Par contre, vous ne pouvez pas réserver d’avance en ligne. Si ça vous angoisse, jetez un oeil aux Hôtels à Grenade.

Cathédrale de Granada au Nicaragua

Jour 4 – Granada et détente à la Laguna de Apoyo

Je vous mentirais si je vous disais que la Laguna de Apoyo n’est pas touristique.

Situé à environ 30 minutes du centre-ville de Granada, le lac offre l’occasion de se prélasser au soleil et de se rafraichir. Si vous faites affaires avec un tour, on vous déposera dans l’un des hôtels situés autour du lac, et vous pourrez utiliser les installations pour la journée.

C’est touristique et les prix des cocktails et des repas sont plus dispendieux qu’ailleurs, c’est vrai. Malgré tout, je ne regrette rien (nooonnnn, riennn de riennnnn), car l’endroit m’a offert le moment de détente dont j’avais besoin.

À mettre sur votre itinéraire au Nicaragua: la laguna de Apoyo

Jour 5 – Granada, découverte du volcan Mombacho et de Las Isletas

Bien reposée de la journée à la plage, j’ai attaqué avec la montée du volcan Mombacho.

Vous pouvez choisir d’y aller en bus local, qui vous déposera au pied du volcan, ou de faire comme moi et de vous joindre à un tour guidé qui montera une partie du volcan en 4 x 4.

Sincèrement, pour avoir vu les paysages initéressants des premiers kilomètres et les pentes qui vont jusqu’à 40%, je n’ai absolument pas regretté mon choix!

La chaleur peut parfois être vraiment étouffante au Nicaragua et bon, je n’ai pas honte de le dire, quand il fait chaud et humide je suis complètement inutile. Je suis un paresseux qui se laisse balancer sur une branche. Je suis un chiot couché dans la seule trace d’ombre, la langue sortie. Je suis un poisson rouge qui flotte sur le dos.

Sincèrement, la chaleur est le vraie défi, car sinon le sentier est facile et le guide prend plusieurs pauses pour parler des singes et des orchidées, ou nous laisser prendre des photos de la vue sur Granada et Las Isletas.

À part la fumerole que nous avons vue, je me serais cru sur une montagne plus que sur un volcan. Les végétaux et les arbres prennent toutes la place et on n’est loin du paysage de terre noire du Cerro Negro.

Randonnée sur le volcan Mombacho au Nicaragua

Orchidée orange sur le volcan Mombacho au Nicaragua

S’il vous reste de l’énergie, terminez la journée avec une croisière dans Las Isletas. Bon, je dis croisière pour faire glamour, parce qu’en fait c’est qu’un petit bateau avec des sièges en plastique.

C’est la seule activité que je n’ai vraiment pas aimée. Je vous en parle simplement parce que la plupart des gens que j’ai rencontrés ont apprécié. Donc, je suis peut-être le Grinch.

Le capitaine faisait jouer de la grosse musique techno qui gâchait l’ambiance…On nous a déposé sur une hôtel-île en attendant simplement qu’on consomme une boisson ou de la nourriture… Les paysages n’étaient pas époustouflant, à l’exception du coucher de soleil, qui l’aurait été n’importe où de toute façon.

Bref, pour la visite de Las Isletas en bateau, moi je dis un gros bouuuuh! Et je vous laisse vous faire votre idée.

Croisière à travers Les Islestas près de Granada, Nicaragua

Coucher de soleil sur Las Islestas à Granada au Nicaragua

Jour 6 – De Granada à Ometepe

C’est au départ de Granada que je me suis rendue sur l’île volcanique d’Ometepe.

Premier défi, attendre l’autobus qui vous mènera jusqu’à Rivas, car l’arrêt se trouve de l’autre côté d’un marché achalandé et le traverser avec les gros sacs à dos est une aventure en soi.

Vous prendrez ensuite un vieux bus scolaire en direction de Rivas. De Rivas, prenez un taxi jusqu’à San Jorge pour vous rendre au ferry. S’il est plein à votre arrivée ou si vous ne souhaitez pas attendre le prochain, demandez à l’un des capitaines des bateaux de marchandises s’il veut prendre des passagers. C’est ce que j’ai fait et c’était… hum… mémorable. Ahah!

Vous arriverez sur Ometepe dans la ville de Moyogalpa. Choisissez bien l’emplacement de votre hôtel, car les transports sont rares et désorganisés sur l’île. Le mieux est d’être à distance de marche ou de vélo des activités qui vous intéressent. Sinon, il est possible de louer un scooter pour vous déplacer sur de plus longues distances.

Découvrez l'essentiel du Nicaragua en 12 jours en suivant cet itinéraire complet: volcans, plages, randonnées, culture et visites de villes. #Nicaragua #Ameriquecentrale #Granada #Leon #Managua #Ometepe #voyage #voyagevoyage

Où dormir sur Ometepe?

J’ai dormi à l’auberge Santa Cruz, que j’ai trouvé très bien, mais un peu dispendieuse si on compare avec d’autres hébergements.

Prévoyez dormir sur l’île au moins 3 nuits. Moins que ça, les nombreux transports pour vous y rendre ne vaudront pas la misère que vous vous êtes donnée.

Si vous souhaitez loger ailleurs que près de Santa Cruz, n’hésitez pas à chercher d’autres idées d’hébergement sur l’île.

Jour 7 – Ometepe – Ojo de Agua

Cet oasis d’eau douce se trouve à quelques minutes de vélo de Santa Cruz. Entouré de verdure tropicale, le bruit des cigales s’entend en permanence comme trame de fond. 

L’eau est claire et froide et c’est le bonheur dans le 35ºC ambiant. J’ai passé la journée dans cet endroit, où il est possible de commander nourriture et boisson directement sur place.

Pour en savoir plus: Ometepe – Guide pour les paresseux

Quoi faire à Ometepe

Boire un coco drink

Jour 8 – Ometepe – Kayak et plage

Ce ne sont pas les activités sportives qui manquent sur l’île volcanique d’Ometepe. En effet, le volcan Concepción et le volcan Maderas offrent des bonnes options de randonnées, la rivière Istián vous permet (généralement) de faire des sorties en kayak, et c’est sans compter la possibilité de louer un vélo ou de faire du kite dans le lac Nicaragua.

Pour ma part, lorsque j’y étais en avril, je n’ai pas eu de chance, car c’était la sécheresse. J’ai donc dû laisser tomber mes projets d’activités nautiques au profit d’une journée de lecture à la plage du Lac Nicaragua.

Balade à vélo sur OmetepePlage sur Ometepe

Jour 9 – Ometepe à San Juan del Sur

Pour vous rendre d’Ometepe à San Juan del Sur, vous devrez faire le trajet en sens inverse jusqu’à Granada, puis prendre un bus ou un shuttle touristique pour descendre au sud. Les bus vont directement à San Juan del Sur, vous ne devriez pas avoir à faire de changement.

Vous arriverez probablement en mi-journée, alors je vous suggère de simplement profiter des restaurants variés qui vous changeront des natacamales et pinto de gallo.

Une plage publique est aussi accessible gratuitement. Les restaurants installés sur la plage ont tous des terrasses et si vous consommez sur place, vous pourrez vous installer dans l’une de leur chaises longues sur le sable.

Pour en savoir plus : San Juan del Sur – Partout chez soi au Nicaragua

Où dormir à San Juan del Sur?

L’Hostal Mama Sara est surtout fantastique pour sa propriétaire, mais il y fait extrêmement chaud dans ses murs en béton sans fenêtre. Toutefois, c’est bien situé et très propre. Si vous souhaitez plutôt un hôtel de grande qualité, mais au prix accessible, je vous conseille le Barrio Café Hotel – San Juan del Sur.

Vivre à San Juan del Sur

Déjeuner à San Juan des Sur au Nicaragua

Jour 10 et 11 – San Juan del Sur

Vous avez l’embarras du choix au niveau des activités à San Juan del Sur. En voici quelques unes:

  • Cours de surf (Les différentes écoles vous amèneront là où il y a les meilleures vagues)
  • Randonnée au Mirador del Cristo de la Misericordia, qui vous offrira une vue panoramique sur la ville
  • Faire du yoga dans l’un des nombreux centres de relaxation
  • Partir en croisière en catamaran

Bien sûr, si vous êtes fêtards et que vous êtes à San Juan del Sur un dimanche, vous adorerez le Sunday Funday. Pensez à ça comme l’équivalent du Full Moon Party de Thaïlande. Pour avoir des billets, faites la file à 9h30 le dimanche matin à l’hôtel Pachamama.

Iguana Bar San Juan del SurVille touristique San Juan del Sur

Jour 12 – San Juan del Sur à Managua

Des transports locaux ou des shuttles touristiques font le trajet entre San Juan del Sur et Managua, la capitale. Vous n’aurez aucun mal à trouver.

Managua a la réputation de ne pas être une ville sécuritaire. Je ne me suis pas sentie à l’aise de m’y promener, particulièrement le soir.

Si vous souhaitez visiter la ville, je vous suggère de faire affaire avec un chauffeur de taxi qui vous mènera d’un point à l’autre. Personnellement, je n’ai pas trouvé la ville très charmante, pour ce que j’en ai vue. Je vous conseillerais donc de profiter au maximum de San Juan del Sur, avant de rentrer à Managua pour prendre votre vol de retour.

Pour trouver des deals sur les hôtels à Managua Hôtels à Managua

Vous avez des questions sur cet itinéraire au Nicaragua? Laissez-les en commentaires sous cet article!

Auberge Lazybones dans la ville de Léon au Nicaragua.


Contient des liens affiliés, ce qui veut dire que si vous faites des réservations de chambres, je touche une petite commission, sans ajouter de frais pour vous. C’est une façon pour moi d’entretenir ce site et de pouvoir continuer à vous fournir des infos gratuitement. Merci!

 

Recevez votre Packing List GRATUITE pour un voyage en Amérique centrale

Packing-list-amerique-centrale-annie-anywhere

Inscrivez-vous afin de recevoir la liste pour faire vos valises pour l'Amérique centrale.

Nous n'envoyons jamais de spam et vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Powered by ConvertKit
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Commenter