Liste des incontournables à visiter lors d'un premier voyage à Mexico City
Amériques, Destinations, Mexique

Mexico City – Incontournables à visiter pour une première fois

Mexico city ne s’aborde facilement. Parmi les plus grandes métropoles du monde, la capitale du Mexique intimide dès qu’on met les pieds dans son aéroport bondé.

Vaste, peuplée, polluée… On utilise souvent ces adjectifs pour la décrire. Avec les mésaventures qui m’y sont arrivées, comme attraper l’E.Coli et me faire voler ma caméra, je serais bien mal placé pour en faire un portrait tout rose. Par contre, la décrire comme un endroit terrible serait tout aussi faux.

Après avoir passée cinq jours à Mexico Districto Federal, voici les endroits qui ont attiré mon attention et qui méritent une visite. J’en profite aussi pour vous glisser quelques règles de base de sécurité.

En voyage à Mexico City pour la première fois? Voici mes coups de coeurs à visiter dans la capitale du Mexique ainsi que des conseils de sécurité. Les musées, l'art de rue et les visites inusités ne vous laisseront pas indifférents. #MexicoCity #mexique

Voici quelques idées de quoi faire lors d'une première visite de la ville de Mexico city. Après avoir passé 5 jours à explorer la capitale, voici les attractions et les quartiers qui ont attirés mon attention. #exploremexico #mexico #mexique
Quoi visiter à Mexico city | Quoi faire à Mexico City | Voyage au Mexique | Art de rue de Mexico city | Musées de Mexico city | City guide Mexico city Les jardins flottants de Xochimilco

Les jardins flottants de Xochimilco

Surnommé la Venise mexicaine, ce quartier de Mexico est beaucoup plus coloré et festif que la célèbre ville italienne. Les fins de semaine, les touristes et les locaux affluent pour naviguer sur les canaux à bord des trajineras.

Ces embarcations multicolores avancent à un rythme lent et il n’est pas rare de voir des gens sauter d’un bateau à l’autre dans les « embouteillages ». Des mariachis mettent de l’ambiance sur certaines trajineras tandis que des bateaux-restaurants s’assurent que vous ne manquer de rien en servant des tacos, enchiladas et autres classiques de la cuisine mexicaine.

On y va pour voir un lieu unique inscrit au patrimoine de l’UNESCO, boire des micheladas (bières assaisonnées de sauce piquante), et se la couler douce pendant la balade de 2 heures.

Femme vendant des fleurs dans une trajineras du quartier Xochimilco de Mexico City

Capitaine de trajinera à Xochimilco

Le street art du quartier La Roma

Est-ce que je vous étonne en mentionnant l’art de rue de Mexico city? Ahah! Bon allez, vous me connaissez bien.

Pour voir les plus jolies murales, dirigez-vous dans les quartiers La Roma et Condesa, où se trouve le street art de qualité.

Mettant en vedette Frida Kahlo, des squelettes maquillés pour Día de los Muertos, des alebrijes (ces animaux hybrides colorés et fantastiques), l’art de rue de Mexico s’ancre dans la culture populaire.

C’est aussi dans les quartiers Condesa et Roma qu’on trouve d’excellents cafés et restaurants. J’ai testé les brunchs au Belmondo et un repas plus fancy au Sobrinos. Je recommande!

Murale de Frida Kahlo dans le quartier La Roma de Mexico

La Cour suprême de la justice de la Nation et ses escaliers

Une visite du palais de justice. Je sais. C’est le premier lieu qu’on s’empresse d’ajouter à notre itinéraire de voyage, non? J’avoue, j’étais septique aussi, mais j’ai été jeté par terre par la qualité des œuvres qu’on y trouve!

Le Mexique est reconnu pour ses artistes muralistes et c’est la crème de la crème de ceux-ci qui ont été invités à peindre les quatre grands escaliers du bâtiment.

Du sous-sol au deuxième étage, les fresques sont élaborées autour du thème de la justice. C’est comme si on avait invité l’art de rue dans un bâtiment hyper strict du gouvernement. C’est edgy, c’est original, et en plus c’est gratuit! J’ai adoré! On vous remettra même gratuitement un audioguide en Français.

Sachez qu’on doit laisser notre passeport au contrôle de sécurité pour pouvoir entrer. Assurez-vous de l’avoir avec vous! Aussi, aucune caméra n’est tolérée à l’intérieur. Vous pouvez la laisser en consigne.

Le centre historique de la ville de Mexico

Troisième plus grande place au monde dans l’une des plus grandes villes du monde avec le plus grand drapeau que j’ai personnellement vu au monde, la Plaza de la Constitucion est impossible à manquer.

Il faut y aller, ne serait-ce que pour passer à travers en route vers le Bellas Artes ou le Palacio Nacional.

Personnellement, j’aime beaucoup les musées d’art alors ça a été un vrai plaisir de voir les œuvres de Siqueiros, d’Orozco et de Rivera au Bellas Artes.

Pour prendre la photo du Bellas Artes vu de haut, il faut visiter la Torre Latinoamerica, d’où l’on a une vue panoramique de la capitale. Elle s’étend à perte de vue et même si je m’en doutais déjà, c’est là que j’ai réalisé que jamais je ne pourrais explorer l’entièreté de Mexico City.

Sans être un incontournable, le Museo Postal mérite d’être visité rapidement pour l’architecture du bâtiment. Même chose pour la Cathédrale métropolitaine.

Vue panoramique de la ville de Mexico City à partir de la Torre latinoamerica - Bellas Artes

Oeuvre de Rivera au Bellas Artes de Mexico City

Le Palacio Nacional pour un moment de calme

Au-delà des magnifiques fresques de Diego Rivera, dont l’immense « Épopée du peuple mexicain », je me suis réjoui de la visite du Palacio Nacional pour le calme qui règne dans les lieux.

Lors de ma visite, les chats se prélassaient dans les jardins de cactus et les gens prenaient leur temps pour explorer les lieux. C’est l’un des endroits les plus populaires auprès des touristes alors je m’attendais au pire, mais ça a été une oasis de paix au milieu du bruit de la ville.

L’entrée est gratuite, mais vous devez avoir votre passeport en main.

Visite du Palacio Nacional de Mexico city - Jardins de cactus et fontaine

Murale Épopée du peuple mexicain de Diego Rivera au Palacio nacional de Mexico City

 

Infos pratiques et conseils de sécurités pour visiter Mexico City

Où dormir à Mexico

Normalement je reste silencieuse lorsque j’ai une mauvaise expérience et je vous suggère simplement d’aller ailleurs, mais cette fois-ci c’était si terrible que je me lance: ne dormez surtout pas au Selina Mexico Downtown. Dormir, c’est un bien grand mot, parce que ce sera un miracle si vous y arrivez ! L’endroit est d’abord et avant tout un bar extrêmement bruyant dont vous entendrez la musique même au 4e étage. Les toilettes sont sales; le personnel est impoli; l’endroit est dangereux. Voilà. Je suis partie deux jours avant la fin de ma réservation, même sans remboursement, parce que je n’en pouvais plus.

J’ai par contre visité d’autres hôtels lors de mon voyage à Mexico alors voici deux excellentes adresses dans le quartier La Roma. Je suis tombée en amour avec les deux:
Hotel MX Roma  – Pour le look original de l’hôtel, ça vaut un coup d’oeil!
Room Mate Valentina  – Pour la lumière naturel et le décor ensoleillé

Comment se déplacer à Mexico City

Le système de métro de Mexico est bien organisé et ne coûte même pas 1$ par trajet. Son seul désagrément est qu’il est souvent bondé.

Côté taxi, même les locaux font affaire avec Uber, qui coûte bien moins cher et qui est considéré comme plus sécuritaire que les taxis traditionnels.

Une arnaque connue à Mexico est celle des faux taxis, où les chauffeurs travaillent de pair avec des voleurs pour vous emmener dans des endroits reculés. Soyez prudents et n’utilisez que les taxis bien identifiés ou le service Uber.

Pour des raisons de sécurité, évitez de marcher le soir. Mieux vaut prendre un taxi.

Vendeuse de rues dans le quartier Coyoacan

Vol à la tire et pickpockets

On m’a volé ma caméra dans un restaurant alors qu’elle se trouvait dans son sac à mes pieds. Je n’ai absolument rien vu de ce qui s’est passé et je continue de penser qu’il s’agissait clairement d’un ninja mexicain. Bref, faites doublement attention à vos choses dans cette ville si peuplée.

Eau et alimentation

J’ai été peu prudente en buvant une boisson achetée dans la rue et probablement faite avec de l’eau non purifiée et je suis tombée sévèrement malade. Ça aurait pu arriver n’importe où alors je ne blâme pas Mexico en particulier, mais il est bon de se rappeler de ne pas consommer d’eau du robinet ni d’aliments qui ont été lavés avec celle-ci.

Quartier Coyoacan de Mexico city


Cet article a été écrit en partenariat avec Mexique Découverte.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Commenter