Lac Atitlan - La Culture Maya au Guatemala
Amériques, Destinations, Guatemala

Lac Atitlan au Guatemala – 3 villages mayas à découvrir

Comme dans les films Big Fish ou l’Histoire de Pi, au Lac Atitlan, la beauté réside dans la version que vous désirez croire.

Dans la version officielle, le Lac Atitlan a été formé il y 85 000 ans lors d’une énorme éruption volcanique qui a projeté des cendres de la Floride à l’Équateur. C’est le lac le plus profond d’Amérique Centrale et il cache les ruines d’une cité maya submergée.

Pour les Mayas, il a plutôt été formé par les larmes d’une femme qui aurait fui vers les montagnes pour reconnecter avec la nature. Ils appellent affectueusement le lac « grand-mère Atitlan ».

Loin d’être éteints, les Mayas peuplent les villages installés autour du lac et on les reconnaît facilement: Les femmes portent pour la plupart le hupil traditionnel, ce large chemisier bouffant et coloré, souvent confectionné à la main. Les hommes sont imberbes et plus discrets.

Femmes en habit traditionnelle maya au Lac Atitlan au Guatemala

Habitants de San Pedro La Laguna au Lac Atitlan

Les routes pour se rendre au lac ont de quoi donner des cauchemars à tous les gens qui souffrent du mal du transport. Malgré tout, les school bus aux couleurs vives, reconvertis en transport en commun, foncent à toute allure et négocient les virages comme des voitures de course.

Le point d’entrée pour la région se situe dans la ville de Panajachel, qui étourdit avec ses marchands ambulants, restaurants internationaux et hôtels rénovés.

Les quais se vident et se remplissent à chaque départ et les sacs volent d’une barque à moteur à l’autre. On n’est loin de l’idée de l’endroit calme que je me faisais d’Atitlan.

Heureusement, une fois posé dans l’un des autres villages, le rythme se ralentit et le bruit se calme.

Il y a plus de 12 villages qui bordent les rives d’Atitlan. J’ai eu la chance d’en explorer trois.

Rives du lac Atitlan au Guatemala

San Pedro La Laguna

Ici, le « sport national » est le cerf-volant…de combat !

Les enfants font voler leurs cerfs-volants avec pour objectif de faire tomber ceux des autres. C’est le plus haut degré de violence que vous verrez de la part des Mayas! Ahah!

Pour découvrir le vrai San Pedro, délaissez les bordures du lac et grimpez les collines pour rejoindre le centre du village. Les marchés publics et les kiosques de street food donnent une toute autre allure au village.

Enfants jouant au cerfs-volant au Lac Atitlan, GuatemalaVue du Lac Atitlan au Guatemala

San Pedro La Laguna, Guatemala

Étonnement, une grande communauté juive s’est installée sur le bord du lac dans le village de San Pedro La Laguna. Les inscriptions des hôtels et les menus sont écrits en hébreux. Disons que c’est la première fois que je voyais ça en Amérique centrale!

Si vous recherchez un Guatemala plus traditionnel, mieux vaut choisir un autre village, ou s’installer un peu plus haut dans les collines.

Indian Nose

Mon activité préférée dans la région a été sans contredit la montée du Indian Nose.

Plus accessible et moins haut que les trois volcans du Lac Atitlan, le Indian Nose est un sommet qui offre une vue incroyable au lever du soleil.

J’ai engagé un guide la veille de la randonnée, et heureusement, car je n’aurais jamais trouvé le sentier!

À travers les champs de maïs et la forêt, le guide nous ouvrait la voie à l’aide d’une machette. Le ciel était complètement noir et ce sont nos lampes frontales qui nous indiquaient le chemin.

Randonnée sur le Indian Nose au Lac Atitlan

Après environ 40 minutes de montée, on est arrivée au sommet, juste à temps pour boire un café que nous guide avait apporté comme surprise.

C’est ce que j’appelle un café avec vue!

Alors que les nuages se dispersaient, le soleil faisait son entrée.

Au loin, les chiens jappaient pour marquer le début de la journée… un véritable moment de bonheur.

Vue du sommet du Indian nose au Lac Atitlan

Annie au sommet du mont Indian Nose

Au retour, on a pris un transport pour retourner à San Pedro…

Pas d’autobus dans le coin, alors un chauffeur nous a fait monter dans la boîte de son pick up et nous avons pu partager l’espace avec une corde de bois, une femme, son enfant… et quatre dindons! Ahah!

Didons à Atitlan, Guatemala

San Juan La Laguna

Juste à côté de San Pedro se trouve un autre petit village du nom de San Juan la Laguna.

J’ai décidé de marcher de l’un à l’autre malgré les côtes abruptes qu’il faut franchir dans le paysage volcanique d’Atitlan.

Bien moins touristique que San Pedro La Laguna, ici, ce sont les coopératives qui ont la vedette. Plantations de cafés et ateliers de tissages se succèdent dans les rues colorées.

Maison colorée à San Juan Atitlan

Village de San Juan autour du Lac Atitlan au Guatemala

Plantations de café dans le village de San Juan La Laguna, Guatemala

Sous les conseils de mon amie Pascale, du blogue Scouich, je me suis rendue à l’atelier de tissage Ajto’ooneel Ixoq où des femmes confectionnent des foulards, nappes, et autres tissus de manière traditionnelle.

C’est l’étape de la teinture faite à base d’ingrédients naturelles qui m’a le plus surprise!

Vous saviez, vous, que la couleur rouge est faite à base d’insectes écrasés? (C’est la même technique qu’on utilise pour obtenir le colorant rouge alimentaire, qu’on sache… Beurk…)

Teinture traditionnelle pour tissa, Atitlan

Artisane au travail dans un atelier de tissage à San Juan La Laguna

Panajachel

Panajachel est le village que j’ai le moins apprécié des trois. Passage obligé pour le transport, ses rues sont achalandées et bruyantes. Par contre, si vous souhaitez rapporter un souvenir du Guatemala, c’est l’endroit où magasiner!

Les prix sur les masques en bois, tissus, ponchos, bijoux et autres babioles sont les moins chers que j’ai vu.

Foulards tissés à la main dans le village de San Juan La Laguna

Infos pratiques

Transport

Des navettes effectuent le transport entre Antigua et Panajachel quelques fois par jour. De Panajachel, des barques à moteurs traversent le lac d’un village à l’autre et vous débarque sur le quai de votre choix.

Si vous n’êtes pas à l’aise sur l’eau, certains villages sont accessibles par school bus au départ de Panajachel.

Hébergement

Malheureusement, j’ai eu une terrible expérience dans l’auberge que j’avais réservé avec Hostelworld à San Pedro La Laguna. Je vous conseille donc plutôt de réserver une chambre sur un autre site. Toutefois, la petite Hospedaje où j’ai passé une nuit à Panajachel était très charmante, et tenue par une Guatémaltèque attachante. Je vous le conseille!

Vols vers le Guatemala

Personnellement, je trouve souvent des vols aux meilleurs prix via le moteur de recherche Skyscanner. Je vous invite à y jeter un oeil, ça ne vous engage à rien.

Quoi apporter au Lac Atitlan

Assurez-vous d’avoir une veste avec vous, comme la température se refroidit avec l’altitude. Les bottes de marche sont essentielles vue toutes les randonnées qu’il est possible de faire sur les volcans et montagnes.

Pour découvrir d’autres articles sur le Guatemala :


Vous aimez cet article? Épinglez-le!

La culture Maya est encore bien vivante autour du Lac Atilan au Guatemala. Je vous propose de la découvrir à travers 3 villages: Panajachel, San Pedro La Laguna et San Juan La Laguna. #voyage #voyagevoyage #ameriquecentrale #guatemala


Cet article contient des liens affiliés, ce qui veut dire que si vous faites une réservation d’hôtel, je touche une petite commission, sans ajouter de frais pour vous. C’est une façon pour moi d’entretenir ce site et de pouvoir continuer à vous fournir des infos gratuitement.

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply Pascale Langlois novembre 14, 2017 at 8:23

    Merci pour les liens! Perso, je recommande très fortement le Mikaso à San Pedro. Très tranquille, on entend les pêcheurs chanter le matin et les mamans jaser en faisant le lavage. Un pur bonheur!

    • Reply Annie Anywhere novembre 19, 2017 at 8:22

      Je n’ai entendu que du bien de l’hôtel Mikaso! J’aurais dû y aller!

    Commenter