Visiter Jerusalem en tant que non-croyants, est-ce que ça vaut la peine?
Destinations, Israël, Moyen-Orient, Palestine

Visiter Jerusalem comme non-croyants, ça vaut la peine?

Jerusalem est une fourmilière où tout se passe vite. Un cortège passe devant moi, puis je suis coupée par un Chrétien qui porte une immense croix en bois pour réaliser son propre chemin. À droite, on tente de me vendre de l’encens et j’ai du mal à me faufiler à gauche à cause des groupes organisés qui bloquent toujours le chemin.

La religion est partout: dans les rues, dans les marchés, dans les paroles et les habits des gens… Et moi, qu’est-ce que je fais là?

Je tiens un journal de gratitude parce que je pense que ça peut m’apporter des points Karma. J’envoie des ondes positives aux gens que j’aime en faisant pew pew pewww. Je crois modérément en la loi de l’attraction. Je jette du sel par-dessus mon épaule si j’échappe la salière, pour éviter les mauvais esprits. C’est ma grand-mère qui m’a appris ça.

Impossible de dire alors que je ne pratique aucune spiritualité. C’est juste que je suis en désaccord avec les religions qui ne considèrent pas tous les humains comme égaux… Et comme elles sont toutes un peu injustes à leur façon… Bah c’est ça.

Je refuse toutefois de me dire athée… je dirais que j’appartiens plus aux agnostiques.

« Les agnostiques s’accordent pour dire qu’il n’existe pas de preuve définitive en faveur de l’existence ou de l’inexistence du divin, et affirment l’impossibilité de se prononcer en ce qui concerne la connaissance et aussi, parfois, en ce qui concerne la croyance ou la non-croyance. » (Source Wikipédia)

Alors, visiter Jerusalem, la ville la plus importante pour les trois grandes religions monothéistes du monde, ça vaut la peine si vous êtes comme moi?

Enfants jouant dans la vieille ville de Jerusalem

Vie quotidienne à Jerusalem

Camion de livraison "Jésus" à Jerusalem

À Jerusalem, les gens font la file partout et pour tout. Ici est enterré tel Saint, ici est né tel autre. C’est dans cette pièce qu’a eu lieu le dernier repas de Jésus… etc.

Le problème, c’est que si on n’y croit pas, bah il n’y a rien à voir. Ce ne sont que de vieux bâtiments vides ou des endroits qui ressemblent à n’importe quels autres.

Quoique s’il avait fallu qu’ils fassent des reconstitutions en cire, ça aurait été encore pire!

Je vous présente donc quatre endroits importants de la ville de Jérusalem, et ce qu’il y a à y voir, avec vos yeux et non avec votre foi.

Jerusalem, ville sains pour les trois grandes religions monothéistes du monde. Je me suis posé la question à savoir si c'était tout de même intéressant de la visiter en tant que non-croyante en voyage en Israël. #religion #israel #Jerusalem #voyage #backpacking

Je n'étais pas certaine d'aimer Jerusalem, comme je suis non-croyante. Finalement, observer les gens est une aventure en soi dans cette ville d'Israël. #Israel #Jerusalem #voyage

Église du Saint-Sépulcre

Lieu important du Christianisme, l’Église du Saint-Sépulcre serait le lieu où Jésus aurait été crucifié, la grotte où son corps aurait été déposé, et le lieu de la résurrection.

Des masses de pèlerins se précipitent au pied d’une pierre pour y frotter tissus et objets personnels. Pleurs, et prières bruyantes s’en suivent. Nommée la Pierre de l’Onction, ce serait l’endroit où le corps de Jésus aurait été préparé avant d’être inhumé.

Regarder cette cérémonie m’a fascinée. L’Esprit saint est partout, mais il semblerait qu’il y soit un peu plus à cet endroit. Ah les contradictions religieuses.

Loin d’être aussi grandiose que Notre-Dame de Paris, je vous conseille surtout d’y aller pour observer les gens, plus que le bâtiment. Malgré quelques oeuvres et sculptures, j’ai trouvé l’Église du Saint-Sépulcre assez sobre comparée à d’autres cathédrales et églises.

Croyants en train de prier dans l'Eglise du St-Sepulcre de Jerusalem

Croyants en train de prier sur la pierre d'onction à Jerusalem

Mosaïque à l'intérieure de l'Église du St-Sépulcre

Mur des Lamentations

Considéré comme l’endroit le plus saint pour les Juifs, le Mur des Lamentations est un des murs d’enceinte de l’Esplanade du Mont du Temple. Ce serait l’endroit le plus proche du Saint des Saints.

À propos, l’appellation « mur des Lamentations » fait l’objet d’une guerre de mots entre les différentes religions. Certains l’appellent Kotel, El-Bourak ou mur occidental. Mon choix de mots n’est pas ici une prise de position. C’est simplement, dans mon entourage, l’appellation la plus connue.

On dit passer un contrôle de sécurité pour avoir accès à l’Esplanade. Ensuite, le lieu est séparé en trois sections: la plus éloignée est accessible au public tandis que celles plus près du Mur divisent les femmes et les hommes.

Souvent, la tête appuyée contre le mur, on les voit murmurer, puis insérer de petits bouts de papier sur lesquels sont écrits souhaits et prières dans les fentes du mur.

Outre ça, il n’y a absolument rien à voir. Objectivement, c’est un grand mur en pierre beige sur lequel poussent quelques verdures ici et là. En tant que non-croyante, c’est le lieu que j’ai trouvé le plus ennuyant.

Balade devant le mur occidental à Jerusalem

Mur des lamentations à Jerusalem

Quartier juif de Jerusalem

Dôme du Rocher

Pour les Musulmans, le Dôme du Rocher abriterait le « Rocher de la fondation », où Mahomet serait arrivé depuis La Mecque.

D’un point de vue purement esthétique, c’est le site que j’ai préféré dans tout Jerusalem. Sa beauté est impressionnante. La coupole dorée qui reflète le soleil a capté mon attention dès mon entrée sur le site. Les détails de l’architecture et les couleurs vives contrastent avec l’aspect beige terne du reste de Jerusalem.

Pour y accéder, on doit consulter l’horaire, car le site n’est pas ouvert toute la journée aux non-musulmans. On doit ensuite passer à la fouille où on nous demande si on n’a pas des objets dangereux avec nous: fusils, couteaux, Bible.

C’est vrai qu’à l’épaisseur que ça a, ça peut assommer quelqu’un!

Mais bon, je m’abstiens de faire des blagues, comme ce n’est pas l’endroit… et que ce n’est peut-être pas la première fois qu’ils l’entendent.

En effet, il est interdit de prier d’autres Dieux sur le site, sous peine d’arrestation. Il ne faut pas « contaminer » le site. Ne vous risquez pas à vous mettre à genoux les mains en prières!

Dôme du Rocher à Jerusalem

Détails de l'architecture du Dôme du Rocher à Jérusalem

Architecture du Dôme du Rocher dans le quartier musulman de Jerusalem

Vous aimerez peut-être: 14 jours en Jordanie, Israël et Palestine – Mon itinéraire

Marché Mahane Yehuda

Enfin, si vous souhaitez vous éloigner des sites religieux, passez faire un tour au marché Mahane Yehuda. Quoique, peu importe où vous allez à Jerusalem, la religion n’est jamais bien loin.

Ici, c’est un véritable marché aux puces des croyants. Idéal pour s’acheter un Jésus en chocolat, un voile dernier cri, une kippa ornée du logo de Pepsi ou de l’encens de mire pour offrir à votre roi mage préféré.

Je passe.

J’en ai surtout profité pour goûter des tonnes de mets israéliens, car il faut se le dire: la cuisine est délicieuse. Les étalages de baklavas et autres desserts au miel se succèdent tandis que les couleurs des étals de fruits frais éclatent. Partout, des gros sacs de noix donnent envie d’y plonger la main comme dans le film Amélie Poulain.

Ce qui a retenu mon attention, ce sont les fruits séchés comme des jujubes, qu’on infuse en une tisane qu’on boit froide.

Le marché Mahane Yehuda est pour moi un incontournable de la ville de Jerusalem.

Marchand de noix et de fruits séchés au Marché Mahane Yehuda de Jerusalem

Étalage d'épices au marché Mahane Yehuda de Jerusalem

Entrée du marché Mahane Yehuda à Jerusalem

Kippa au logo de grandes compagnies dans le marché Mahane Yehuda de Jerusalem

Acheter de l'encens de Mire à Jerusalem

Boisson froide de fruits séchés à Jerusalem

Infos pratiques

Pour découvrir d’autres article sur Israël et la Palestine:

Transport: En Israël, tous les chemins mènent à Jérusalem. Vous n’aurez pas de difficulté à trouver un bus. Certains partent directement de l’aéroport de Tel-Aviv. Comptez environ 1h30 de transport à partir de Tel-Aviv.

Hébergement: Les prix des hôtels sont généralement moins cher dans Jérusalem Est que Jérusalem Ouest. Au moment où j’ai regardé, j’ai eu le meilleur prix au New Metropole Hotel. Prix accessible et à distance de marche des sites importants.

Habillement: Si vous ne voulez pas risquer d’être refusé dans certains lieux, portez toujours des pantalons et de quoi cacher vos épaules. Ne portez pas de signes religieux distinctifs, qui pourraient vous bloquer l’accès aux sites des autres religions: petits colliers avec une croix, livres achetés en souvenir, etc. Vos sacs seront fouillés alors vous ne devez pas l’avoir AVEC vous, et non pas uniquement SUR vous. 

Orientation et visite: La vieille ville de Jerusalem peut être assez labyrinthique et les rues sont bondées. Si vous avez la chance de rencontrer un citoyen qui vous fera passer par les toits, vous vous sauverez de la foule. Aussi, je vous conseille d’avoir un guide papier avec vous si vous n’avez pas l’intention d’engager un guide sur place. Les visites seront de loin plus intéressantes.


Contient des liens affiliés, ce qui veut dire que si vous faites des réservations de chambres, je touche une petite commission, sans ajouter de frais pour vous. C’est une façon pour moi d’entretenir ce site et de pouvoir continuer à vous fournir des infos gratuitement. Merci!

Découvrez 6 stratégies pour atteindre votre objectif de voyage

Mock up 6 strategies
Nous n'envoyons jamais de spam et vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Powered by ConvertKit
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Commenter