Amériques, Destinations, Nicaragua

Léon – Faire de la luge sur un volcan!

Mis à jour le

Alors? Descendre un volcan en luge, c’est un peu comme descendre une montagne enneigée?

En regardant la pente de cendre volcanique, habillée dans mon uniforme de garagiste, je me dis: « Non. Non ce n’est pas comme descendre une pente en crazy carpet. »

Le volcano boarding est de loin l’activité la plus populaire dans la région de Léon, dans l’ouest du Nicaragua. C’est la raison première pour laquelle les backpackers s’y réunissent. Normal, puisque le seul autre endroit où on peut pratiquer ce sport est le Vanuatu… et disons qu’il y a plus de chance que vous passiez par le Nicaragua que par cette île du Pacifique Sud.

Ce que vous devez savoir avant de descendre le Cerro Negro à Léon, au Nicaragua. Le fameux volcano boarding dont tout le monde parle!

Avec quelle compagnie réserver l’activité?

Inutile de réserver à l’avance, les compagnies qui offrent le volcano boarding sont nombreuses. Nous avons pu réserver la veille pour un départ à 8h le lendemain matin.

Parmi les compagnies les plus populaires, notez Bigfoot Hostel, Quetzaltrekkers, et Maribios Tour. La plupart offrent le tour pour 30$US, mais nous l’avons eu pour 25$US avec Maribios en bookant via notre auberge, le Lazybones de Léon. Booker directement avec la compagnie n’est donc pas toujours gage de meilleurs prix.

Vous pouvez aussi faire des recherches sur ma compagnie de tours préférés: Get Your Guide.

Normalement, je n’aime pas me joindre à des groupes pour pratiquer des activités physiques, mais dans ce cas-ci, vous n’avez pas le choix. Il est impossible de louer l’équipement sur place au Cerro Negro.

En attendant le shuttle à l’auberge, j’ai espéré très fort que ma partner de voyage et moi ne soyons pas jumelées avec un groupe de musclés. Généralement pas douée pour les activités physiques, je ne trippe pas trop à me retrouver dans un banc de testostérone.

Le shuttle arrive: une backpackeuse solo, et un couple dans la soixantaine avancée. Jack pot! Si cette mamie peut faire la descente, ça ne devrait pas être si mal.

Groupe de Volcano Boarding, Léon - Nicaragua

La montée du volcan

De Léon, vous avez environ une heure de transport à parcourir en van pour vous rendre au Cerro Negro. De loin, vous vous direz « Ah non, moi je ne descends pas ça sur les fesses, hein! »

Bah… dites-vous que vous aurez encore cette réflexion une fois en haut!

Le petit hike d’une heure jusqu’au sommet n’est vraiment pas si mal, mais vous devrez transporter votre planche vous-même. C’est surtout la chaleur qui augmente le défi. Disons qu’il n’y a pas beaucoup d’arbres qui poussent sur un volcan. Mettez de la crème solaire FPS475.

Montée du Cerro Negro, Nicaragua

Du sommet, la vue est impressionnante: des contrastes de noir, brun et vert. Si on gratte la première couche de terre sous nos pieds, on sent la chaleur qui se dégage du volcan. Par-ci par-là, un peu de vapeur se dégage du sol.

Sommet du Cerro Negro

Vue du sommet du Cerro Negro

Du côté où on descendra, que de la cendre et des cailloux noirs.

« Qui ira en premier? », demande le guide.

La descente en luge

Équipés pour la descente, avec des uniformes de garagistes qui se gonflent sous le vent, des lunettes de plongée, et un foulard sur la bouche, on a l’air de garagistes qui vont braquer une banque… sous l’eau.

Vous ne trouvez pas qu’on a l’air bad ass?

Volcano Boarding Crew

Attendez, je vais vous arranger ça:

Volcano Boarding Bad Ass, Léon

Finalement, après la première frousse passée, la planche est plutôt facile à diriger. Les pieds de chaque côté, on peut contrôler la vitesse et se diriger pour suivre la ligne qui est déjà tracée sur le volcan.

Un petit conseil: ne portez pas vos plus beaux souliers! De la roche volcanique, ça te râpe une semelle! Adieu mes souliers minimalistes.

Descendre un volcan en luge

C’est dangereux?

Vous parlez  à une poule mouillée en chef. Si je pensais qu’il y avait une chance que je me blesse sérieusement, je n’aurais pas fait cette activité. Surtout pas la première journée de mon voyage au Nicaragua!

Par contre, juste après notre groupe, une fille est descendue à toute vitesse sans se contrôler et est tombée de sa planche. C’est l’ambulance qui a dû venir la chercher pour une sérieuse blessure au cou. Heureusement qu’on n’a pas vu ça en arrivant.

Soyez donc conscients que ce n’est pas une activité dumb-proof et qu’il est quand même possible de se blesser, mais seulement si vous faites les cons.

En plus, les assurances standards ne couvrent généralement pas ce genre d’activités, qui est considéré comme extrême. Informez-vous, juste au cas (…où vous seriez cons).

Infos pratiques

Transport

La ville de Léon est reliée à Managua et Granada par des shuttles touristiques et des collectivo. Pour ma part, j’ai pris un collectivo directement de l’aéroport de Managua. L’arrêt se trouve de l’autre côté de la rue.

Où dormir à Leon

Si toutes les auberges étaient comme le Lazybones, la vie de backpackers serait tellement agréable! L’endroit est propre, calme, bien situé; le personnel est sympathique; il y a une bonne quantité de hamacs et une piscine! Oui, oui! Je répète: il y a une piscine!

Auberge Lazybones dans la ville de Léon au Nicaragua.

Pour découvrir d’autres articles sur le Nicaragua:


Cet article contient des liens affiliés, ce qui veut dire que si vous faites une réservation d’hôtel, je touche une petite commission, sans ajouter de frais pour vous. Merci!

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Commenter