Parlons minimalisme
Argent, Blog, Nomade

Être minimaliste pour voyager plus

Mis à jour le

Je vous annonce que je m’en vais au Nicaragua en avril, trois mois après être revenue du Sri Lanka et de la Turquie, et ce que j’entends le plus souvent c’est: « Tu pars encore en voyage! T’es donc ben chanceuse! »

Prends-le pas mal, mais quand tu me dis ça, j’ai toujours un peu envie de te donner une pichenotte sur le nez. (Pas une grosse, là.)

Oui, il y a une part de chance: la chance d’avoir un passeport qui a une bonne réputation internationale et la chance d’avoir un emploi. Sauf que le problème, c’est que la majorité des gens qui me qualifient de chanceuse ne sont pas des réfugiés sans passeport ou des gens en recherche d’emploi. Ce sont des gens de la classe moyenne, comme moi.

Donc la première réponse qui me vient en tête c’est: « WHAT THE FUCK? »

Sauf que ça ne ferait pas un super article, alors permettez-moi d’élaborer.

La plus grande révélation DU MONDE

Le conseil que je donnerais à tout le monde pour avoir plus d’argent pour voyager c’est: achetez moins de choses.

Je sais, c’est fou hein! Vous êtes sur le cul.

Mais en fait, avant de vous dire d’acheter moins de choses, je vous dirais même de vous débarrasser de ce que vous avez.

Attention, je ne parle pas de tout vendre et de garder seulement ce qui rentre dans un sac à dos. Je ne crois pas à l’extrémisme et je vous rassure, vous n’êtes pas des hérétiques parce que vous possédez un wok.

Par contre, c’est important de prendre conscience que tout ce que vous possédez, même si la facture est payée depuis longtemps, continu de vous coûter de l’argent et de l’énergie.

Prenons par exemple un vieil équipement de ski dont vous ne vous servez plus, ou presque plus. Il occupe de la place dans un garde-robe ou un cabanon. Vous ne pouvez donc pas utiliser cet espace pour autre chose. « Pas grave, c’est juste un garde-robe, et mon équipement est payé, donc c’est plus économique de le garder. »

Okay. Disons que vous avez un équipement de ski, une batterie de cuisine, et 50 autres cossins. Ça commence à prendre plus de place.

Pour pouvoir garder tout ça, vous devez avoir un appartement assez grand.

Étant donné que cet appartement est plus grand, il vous coûte plus cher par mois.

Donc, vous êtes en train de me dire que pour éviter de payer 40$ pour LA seule fois où vous faites du ski par hiver, vous payez plus cher tous les mois de toutes les années, été comme hiver?

Parfois, ça peut être difficile de se débarrasser des choses qu’on utilise pas, alors je sais à quel point c’est difficile de se débarrasser de choses dont on se sert une fois de temps en temps.

Je vous juge pas, je possède une paire de bottes de cowboy.

Oui mais si

J’ai l’air de faire la fille bien intelligente comme ça, mais la vérité c’est que ma « purge matérielle » a commencé un peu contre mon gré.

Il y a deux ans, j’ai dû partir d’un 5 et demi pour déménager dans un 3 et demi. J’ai vécu ça comme une mini fin du monde. C’était comme si retirer deux pièces de mon appartement était la même chose que me faire amputer un bras.

Je n’ai pas eu le choix de me débarrasser de matériel, ça rentrait juste pas dans mon prochain appartement.

C’est là qu’il a fallu que je deal avec les « oui mais si ». Si jamais j’en ai besoin un moment donné. Si jamais j’ai une occasion de remettre cette robe-là. Si jamais j’ai subitement envie de me faire des pâtes maison. Si jamais je perds du poids.

Parce que c’est certain que la première chose qu’on va se dire après avoir perdu du poids à s’entraîner pendant des mois et environ trois cents «non merci, je fais attention», c’est «YES! Enfin, je vais pouvoir sortir mon vieux linge pourri passé date depuis deux ans que je gardais dans une boîte!»

Come on. Regarde-moi dans les yeux et essaie de me faire accroire que tu vas pas aller t’acheter du nouveau linge.

Le principe

Le principe, ce n’est pas de garder seulement 2 bols pour manger du riz assis par terre. C’est plutôt d’être honnête avec soi-même.

La question populaire ces temps-ci quand on parle de consommation c’est «En as-tu vraiment besoin?», mais je vous propose de vous poser celle-ci : «En as-tu encore besoin?»

Commencez doucement. Commencez par ce qui est facile. Débarrassez-vous de 10 objets. Mettons 40 pour les plus games.

Vous verrez, plus vous abandonnerez de possessions matérielles, moins vous aurez besoin de posséder de choses. C’est comme la dépendance au sucre.

Je vous le promets.___________________________

Et les bottes de cowboys?

Je ne porte pas le titre officiel de minimaliste parce que je trouve qu’il y a trop de règles à suivre. J’aime mieux y aller comme je le sens et faire de mon mieux.

Depuis le début de l’année, je me suis débarrassée de 382 objets: des livres, beaucoup de cds, du maquillage passé date, des accessoires de cuisine dont je me servais jamais, des vieux loisirs, des vêtements. Le pire, c’est qu’il y a encore plein de choses dont je pourrais me débarrasser, mais je ne me mets pas de pression.

J’ai gardé mes bottes de cowboys parce que je ne suis pas parfaite. (L’important, c’est de participer.)

Après m’être débarrassée d’autant de cossins, j’ai moins envie d’en acheter d’autres. Ça me laisse plus de budget pour des billets d’avion, et le temps que je ne passe pas à m’occuper à classer, ranger et épousseter, je peux le prendre pour vivre.

Alors dis-moi, es-tu game de te débarrasser de 10 objets? Plus? Combien? Est-ce que toi aussi, tu es du genre à garder tes bottes de cowboy?


Vous avez aimé cet article? Épinglez-le!

Comment économiser pour voyager? Je vous mets au défi!


Contient des liens affiliés, ce qui veut dire que si vous faites une réservation, je touche une petite commission, sans ajouter de frais pour vous. C’est une façon pour moi d’entretenir ce site et de pouvoir continuer à vous fournir des infos gratuitement.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Commenter