Comment obtenir les premiers contrats comme nomade numérique
Blog, Nomade

Obtenir ses premiers contrats comme nomade numérique

Mon premier trimestre en tant que travailleuse autonome et nomade numérique vient de se compléter et malgré une montagne russe d’émotions, je ne regrette pas mon choix!

S’il y a une leçon que j’ai apprise, c’est de me faire confiance.

Vous connaissez sûrement l’expression « Je vais y croire quand je vais le voir ! » et bien les derniers mois m’auront plutôt appris que c’est quand on y croit, qu’on le voit!

Je vous présente donc les quelques façons qui m’ont permis de décrocher des contrats lors des derniers mois.

Toujours donner le meilleur de soi

Ma crainte numéro un avant de devenir travailleuse autonome et nomade numérique était de ne pas trouver de contrats. Je déteste me vendre et l’idée de proposer mes services me dégoûtait au plus haut point.

J’ai eu beaucoup de chance, car les premiers contrats sont venus à moi sans que j’aie à trop pousser. Comment? Parce que dans toutes les sphères de ma vie, j’ai toujours donné le meilleur de moi-même.

Vous ne croyez peut-être pas au karma et c’est très correct, mais dans mon cas, j’ai eu tellement de retour que je ne peux pas l’ignorer!

Au cours de mes années dans le domaine corporatif, je me suis efforcée de faire en sorte que les gens autour de moi passent de belles journées, de les aider dans leurs projets et de garder le sourire le plus souvent possible même quand j’avais moi aussi une mauvaise journée.

Et bien ce sont ces mêmes personnes qui aujourd’hui me rendent la pareille en me proposant des contrats ou en me référant autour d’eux.

Donner toujours le meilleur de vous-mêmes, car vous ne savez jamais ce que cela vous apportera dans la vie : un sourire, ou un contrat! Ne soyez pas gentils que lorsque vous pensez obtenir quelque chose en retour. Soyez gentils tout le temps.Citation : Je vais le voir quand je vais y croire.

Faites du pouce sur vos contrats qui ne payent pas

C’est certain que lorsque vous avez de la difficulté à arriver à la fin du mois, l’idée de faire des contrats bénévolement ne vous emballe sûrement pas. Je comprends.

Pendant mon voyage en Europe, j’ai accepté certains échanges de services : deux ou trois nuitées contre une mention dans un article de blog. On s’entend que des nuitées gratuites, ça ne paye pas mon loyer à Montréal.

Par contre, ça m’a permis de me faire connaître du propriétaire. Et puis, comme pour parler de son hébergement dans mon article, j’ai dû prendre des photos, je lui ai ensuite proposé de les lui vendre pour qu’ils puissent les utiliser pour son site ou ses médias sociaux.

Un contrat qui ne devait être qu’un échange de service s’est donc transformé en quelques centaines de dollars.

Osez rentabiliser les ressources que vous possédez déjà.

Café au Nutella du Coffee Barker de Cardiff

Et le blog dans tout ça?

Plusieurs nouveaux blogueurs se lancent dans l’espoir de vivre de leur blogue.

Bonne chance!

Gagner sa vie avec son blogue, ce n’est pas impossible, mais il faut être une sacrée pieuvre numérique pour y parvenir! L’astuce, c’est de varier ses sources de revenus, comme le dit si bien Ève Martel dans son article sur le sujet.

Le problème, c’est qu’il faut persévérer pendant longtemps avant de voir les résultats. Les compagnies ne travailleront pas avec vous juste parce que vous avez un blog. PIRE, les compagnies ne travailleront pas avec vous juste parce que vous avez un BON blogue.

Les compagnies vont travailler avec vous parce que votre blog est beau, bien entretenu, pertinent, constant, et que vous avez un lectorat qui vous fait confiance. Et pour atteindre ça, il vous faudra produire du contenu longtemps pour rien du tout à part votre ego.

Une autre option est de gagner des sous avec des liens affiliés. De mon côté, en juin, j’ai gagné un gros 2,59$ avec l’affiliation. Wow! Je me paye une petite crème molle en votre honneur!

Si je calcule, ça me fait environ 0,04$/h. Et je ne compte pas mes dépenses d’entretien du blogue, sinon je suis dans le rouge accoté!

C’est avec des cennes qu’on fait des piastres…et bien c’est avec des articles qu’on fait des contrats. Alors continuez à persévérer et à écrire du contenu de qualité.

Votre blogue, c’est votre portefolio, alors ne le négligez pas parce que vous n’avez pas de contrats. Les contrats viennent après le contenu, et pas le contraire.

Pour savoir pourquoi je me suis lancée comme nomade numérique:

Et vous, comment avez-vous obtenu vos premiers contrats? 


Vous avez aimé cet article? Épinglez-le!Comment j'ai obtenu mes premiers contrats comme nomade numérique et travailleuse autonome, et comment vous pouvez obtenir les vôtres.

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply Elodie Le Pape juillet 28, 2017 at 11:14

    J’ai obtenu mes premiers contrats grâce à Instagram et à mes anciens boulots! Hé oui tout ce qu’on fait au travail se répercute un jour je suis bien d’accord! Bonne chance dans cette nouvelle vie! Je vais tacher de faire de même! :P

    • Reply Annie Anywhere juillet 28, 2017 at 11:15

      Je ne suis pas trop inquiète pour toi, tu as beaucoup de talents!

    Commenter